Actualités

Partager sur :

Arrivée imminente en boites aux lettres !

31 mai 2022 Interface
Vue 165 fois

Le nouvel Interface sur le thème inédit "Ingénierie & JO 2024" arrive chez les adhérents.

Edito 

De tous temps, l’INSA a encouragé la pratique du sport, et l’a reconnue comme l’une des caractéristiques importantes de l’ingénieur.

Au-delà, nos écoles ont fait en sorte d’aménager des parcours scolaires pour permettre aux étudiants de concilier leur passion et leur formation d’ingénieur, et à ce titre, nous pensons évidemment aux filières Arts Etudes et Sports Etudes.

Et vous savez combien nos écoles ont été le berceau d’ingénieurs sportifs distingués dans les compétitions nationales et internationales, fruit des cursus de formation qui permettent aux sportifs de haut niveau de poursuivre, durant leur scolarité, le développement de leurs performances sportives. Le terme est lâché, les « Sportifs de Haut Niveau », SHN pour les intimes.

C’est en particulier cette politique, dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, qui a valu à deux de nos écoles, Lyon et Toulouse, d’être labellisées « Générations 2024 », label développé pour soutenir le développement de la pratique sportive dans l'enseignement supérieur et renforcer ses objectifs d'inclusion, de santé, de respect et d'engagement citoyen. Inclusion, respect, les valeurs humanistes de notre modèle INSA ne sont pas bien loin ! Mais au-delà de cet engagement, il convient aussi d’établir le lien entre l’ingénierie et le sport, en mettant en avant la contribution permanente des avancées technologiques dans l’amélioration des performances. A ce titre, plusieurs laboratoires de nos écoles sont impliqués dans des programmes de recherche en lien avec le sport, notamment dans les disciplines liées aux matériaux et à la mécanique. Preuve, s’il en fallait encore une, que l’ingénierie est omniprésente autour de nous !

 

Enfin, qui dit Jeux Olympiques dit enjeu événementiel multinational de très grande taille, et par conséquent défis techniques multiples : comment concevoir et bâtir les infrastructures adaptées à cette manifestation gigantesque, et comment faire en sorte que ces produits à l’usage éphémère soient ensuite facilement utilisés à d’autres fins ? Comment rendre les jeux numériquement accessibles ? Et comment faire en sorte que ces dispositifs et cette organisation ne soient pas un non-sens au plan écologique ?

En somme, des projets d’ingénieurs tout simplement comme nous les aimons, avec un doigt de technologie, un zeste d’économie, et un sens développé des enjeux environnementaux et sociétaux.

Je crois pouvoir affirmer sans hésitation, que sport et ingénierie vont encore davantage travailler main dans la main, et très certainement pour longtemps !

 

Je vous souhaite une agréable lecture.

 

Daniel LOUIS-ANDRE, Pdt Alumni INSA Lyon

interface 144



2
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité